Chiroubles-Saint Amour-Régné 2014

 

Chiroubles-Saint Amour-Régnié

Chiroubles-Saint Amour-Régnié

Nouvelle rentrée à l’A.O.C, en commençant par une soirée beaujolais animée par Fabienne Balcon. Attention, pas le « beaujolais nouveau » avec son gout chimico-banane, garant d’un bon mal de tête, voire plus si abus, mais un choix parmi les 10 crus de l’appellation : Juliénas, Saint Amour, Fleurie, Chiroubles, et Régnié, Chénas, Morgon, Moulin à vent, Brouilly, côtes de Brouilly. Fabienne a présenté les trois derniers, Saint Amour, Chiroubles et Régnié. Il s’agit des crus les plus petits en termes de surface (324, 363, 368 hectares sur une superficie de 7000 hectares).

Le cépage employé est le gamay à pellicule noire et chair blanche qui donne des vins rouges aromatiques et fruités. Les vendanges sont faites à la main et nous avons deux types de vinification, la macération semi-carbonique (saturation en CO2) et la thermovinification (chauffage à 70°).

 

Dans l’appellation Saint Amour (le vin des amoureux), deux vins ont été dégustés, domaine Lassagne et domaine Dominique Piron en millésime 2013. La couleur est pourpre avec des nuances violines, les larmes sont bien présentes, le nez est frais et fruité avec des notes de framboises et d’épices, en bouche, la fraicheur reste ainsi que les notes d’épices et de poivre. À boire avec de la charcuterie, la garde varie entre 2 et 5 ans.

 

Pour le Chiroubles, nous passons à des millésimes plus vieux, 2011, domaine Christophe Savoye et domaine Emile Cheysson. La couleur est comprise entre le rubis et le grenat avec un nez fleuri assorti de notes fumées et animales pour le premier, pain grillé et minérales pour le second. En bouche, nous avons toujours une impression de fraicheur ainsi qu’un coté rond et soyeux. Les plats conseillés sont le rôti de bœuf, l’agneau et le pot au feu. La garde est de 2 à 3 ans pour le domaine Christophe Savoye et 8 ans pour le domaine Emile Cheysson.

 

La dernière appellation Régnié se compose des domaine de la Bèche (2013) et domaine Dupré (2011). Comme pour les dégustations précédentes la couleur reste dans les tons violines et rubis. L’arôme de banane apparait avec le domaine de la Bèche, les deux restent sur la fraicheur et le fruit avec des notes épicées. En bouche, le 2013 se révèle vif et tendu, le 2011 étant ample et épais avec de la rondeur.

 

Enfin, Fabienne nous avait réservé une petite surprise avec un dernier vin à découvrir. Il s’agit d’un Régnié 2011, domaine de la Croix Penet passé en barrique âgée, vinifié en méthode bourguignonne. La couleur est rouge grenat, le nez évoque la cerise avec des notes animales, en bouche, les tanins sont ronds, toujours sur la fraicheur avec de la longueur. La garde peut aller jusqu’à 10 ans.

 

Les vins dégustés ont un degré d’alcool compris entre 12,5 et 13. La majorité des prix se situe entre 10,80 et 13 euros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *