Les vins rouges de la Vallée du Rhône et du Languedoc-Roussillon

Le

carte2

 

Avant de commencer, Fabienne nous fait une présentation du cycle végétatif de la vigne.

–          Octobre – mars : la vigne se repose, on parle de dormance. Elle est taillée pour permettre une production de qualité.

–          Avril – juin : c’est le débourrement avec la croissance des sarments. Les bourgeons s’ouvrent et des inflorescences (ébauches de grappes) apparaissent. Le risque de gel est important. Le vigneron pratique l’épamprage qui consiste à éliminer les rameaux les plus anciens.

–          Juillet correspond à la floraison et aout, la véraison. Les fleurs libèrent leur pollen pour former des baies qui restent vertes. Pour limiter son développement, la vigne est taillée en haies, cette opération s’appelle de rognage.

–          La maturation (changement de couleur des baies) commence en septembre. Pour arriver à maturité, les rameaux brunissent, les raisins grossissent et accumulent des sucres. Il est alors temps de vendanger.

 

Pendant toute cette période (juillet à septembre), le viticulteur traite ses vignes tous les 8 à 15 jours pour lutter contre les maladies (mildiou, pourriture, …).

 

La Vallée du Rhône et le Languedoc – Roussillon ont les mêmes principaux cépages pour les rouges.

 

Cépages

Expression   variétale

Syrah Violette, poivre, épices cacao
Grenache Cassis, mûre, cerise
Carignan Figue, mûre, épices
Mourvèdre Fruits noirs (cassis, myrtille), poivre,   thym

 

Le vignoble de la Vallée du Rhône s’étend sur 79 045 hectares. Il a été implanté par les grecs (5 siècles avant J.C). Les Côtes du Rhône accèdent à une reconnaissance officielle en 1937 avec la création d’A.O.C.

Il est divisé en deux zones :

–          septentrionale de Vienne à Valence qui connait un climat continental (été chaud, hiver froid) et qui se caractérise par la présence d’un seul cépage, la Syrah sur des sols granitiques,

–          méridionale en dessous de Valence avec un climat méditerranéen (été chaud, hiver doux) qui offre des conditions très favorables à la vigne avec des sols caillouteux et argilo-calcaires. Les vents, tel le Mistral, aident à prévenir certaines maladies.

Pour cette soirée, la dégustation porte uniquement sur les rouges. Fabienne a prévu 3 vins pour chaque région.

carte 1

 

Nous commençons par un Côtes du Rhône Village Visan 2014 du Domaine La Florane (21 hectares sur des coteaux argilo-calcaires), Cuvée A Fleur de Pampre qui se compose  d’un assemblage de 90% de Grenache et 10% de Syrah. L’examen visuel révèle une couleur grenat soutenue avec des reflets rubis et orangés. De belles larmes nappent le verre. Le nez est ouvert sur des fruits confiturés de prunes et cerises avec des notes d’épices douces. L’agitation amène une évolution animale (cuir, gibier). En bouche, l’attaque est ronde et chaleureuse avec une finale fraiche et poivrée. Ce vin est à marier avec des grillades et des charcuteries. La garde est de 3 à 4 ans.

 

Nous continuons par un Rasteau 2014 du Domaine Chamfort (27 hectares). Ce vin bénéficie d’un élevage de 18 mois en cuve béton et cuve tronconique en bois. Il comprend 70% de Grenache et 30% de Syrah. L’intensité est sombre avec une robe violine couplée à un grenat lumineux et des larmes épaisses colorées. Le premier nez est fondu avec des parfums de garrigue, d’épices douces et des notes chocolatées et poivrées. Au second nez, l’herbe s’efface pour laisser la place aux fruits frais et au poivre. La bouche est douce, veloutée, équilibrée avec des tanins soyeux. Il y a une bonne longueur sur une finale épicée. Ce vin accommodera des plats à base d’olives, une daube mais aussi de l’agneau, voire un couscous. La garde est de 5 à 6 ans.

 

Le dernier vin des Côtes du Rhône nous amène au Nord de la vallée avec un Crozes Hermitage 2014 Cuvée Granites et Galets du domaine Dauvergne Ranvier, 100% Syrah. La couleur est grenat cerise foncée avec des reflets violines. Au nez, les fruits noirs (cassis) dominent avec des arômes toastés d’épices et de poivres. L’agitation dégage des notes animales et de pierre à fusil, le poivre reste très présent. L’attaque est fraiche et dynamique, le tout sur des tanins soyeux. Ce vin s’accordera avec des viandes blanches, de l’agneau, du jambon persillé ou des filets mignons. 5 à 7 ans de garde.

 

Nous migrons maintenant en Languedoc-Roussillon avec un Malepère millésime 2013 du domaine Le Fort sur des sols argilo-calcaires. Ce vin est un assemblage de Grenache, Merlot et Cabernet sauvignon. Il bénéficie d’un élevage d’une année en barrique avec 1/3 de fûts neufs. La robe est sombre, presque noire avec des reflets grenats et orangés. Les larmes marquent. Nous trouvons des arômes fondus d’épices douces, vanille, fruits compotés. Le second nez est concentré sur le fruit et le poivre avec une pointe boisée et épicée. En bouche, le bois peu marqué est associé à une construction riche en matière et une finale solide. Des plats à base de viande rouge ou de canard lui conviendront. La garde ira jusqu’à 7 ans.

 

Le vin suivant est un Faugères 2012, du château des Peyregrandes. Issu d’un sol de schiste qui apporte fraicheur et soyeux, nous avons un assemblage qui comprend 30% de Grenache, 40% de Syrah, 10% de Mourvèdre et 20% de Carignan, assemblage travaillé en macération carbonique pour faire ressortir le fruit. L’intensité est sombre et dense avec des reflets rubis d’évolution. Des larmes épaisses nappent le verre. Le premier nez souligne la garrigue et des fruits macérés (pruneaux) avec des notes vanillées et d’épices fondues. L’agitation laisse apparaitre des arômes de cuir et animal associés à une pointe tendue de minéralité (pierre à fusil), le tout avec de la fraicheur. En bouche, nous avons une impression de fraicheur du début à la fin. Le fruit est présent sur des tanins soyeux, la finale est réglissée. Des grillades ou des viandes rouges seront appréciées. La garde est de 5 à 6 ans.

 

Nous terminons sur un Fitou 2010 du Domaine Bertrand Bergé, Cuvée Ancestrale qui rassemble des vieilles vignes (plus de 60 ans) de Carignan, Syrah, Grenache et Mourvèdre sur des sols argilo-calcaires. La Syrah est élevée en barrique pendant un an et le Mourvèdre en demi-muid. L’intensité sombre s’allie à une couleur rouge rubis avec des nuances orangées sur le bord. Les larmes sont colorées. Des parfums de figues, café moka, fruits noirs sont présents au premier nez avec des notes de tabac. A l’agitation, les fruits noirs subsistent mais sont mêlés à des notes d’épices, vanille, raisins secs et alcool. La bouche est ample et solaire mariée à des saveurs de cacao et de tabac, le tout avec une finale très longue sur des tanins fondus. Ce vin sera parfait avec une daube ou des viandes en sauce. La garde est de 10 ans.

 

Une bien belle soirée préparée par Fabienne qui conclut magistralement l’initiation des vins rouges.

Nous avons pu découvrir des appellations peu connues et dont les prix sont encore sages.

 

Le coup de de cœur est allé à une large majorité au Domaine Chamfort pour son Côtes de Rhône Rasteau 2014. Les tarifs sont compris entre 6,50 et 13,70 euros. Le degré d’alcool est compris entre 12,5 et 14,5.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *